Imprimer (nouvelle fenêtre)

Actus

Inauguration de la station d’épuration de la commune de La Croix-en-Brie, le 26 mai 2018

  • Retour
  • 12-06-2018
  • Assainissement
  • Par Cécile GIGOU <cecile.gigou@cg77.fr>

La commune de la Croix-en-Brie a inauguré sa station d'épuration par filtres plantés de roseaux le 26 mai 2018. Retour sur le projet d'assainissement de la commune.

Contexte



Initialement assaini en non collectif, le bourg de la commune de La Croix-en-Brie était équipé d’un réseau pluvial recevant des eaux de ruissellement par temps de pluie ainsi les eaux usées de la grande majorité des habitations prétraitées (fosses septiques ou toutes eaux) ou non. Ce réseau pluvial rejoignait alors le ru de l’Yvron.

Suite à l’étude de Schéma Directeur d’Assainissement de 2001, complétée en 2011, et aux conclusions du zonage d’assainissement de la commune, un système d’assainissement collectif a été mis en place sur le bourg.

Le réseau existant a été réhabilité en réseau mixte : majoritairement en réseau unitaire mais également pour partie en réseau séparatif. Une part des eaux de pluie et la quasi-totalité des fosses septiques ont été déconnectées, les dernières vont l’être très prochainement .

Une station d'épuration de type filtre plantés de roseaux

Une station d’épuration de type filtres plantés de roseaux de 800 équivalents-habitants en temps sec et 875 équivalents-habitants en temps de pluie a été créée (capacité hydraulique de temps sec : 120 m³/j – capacité hydraulique de temps de pluie : 652 m³/j). Un bassin d’orage de 380 m³ et un déversoir d’orage ont été construits directement en amont afin de tamponner les à-coups hydrauliques générés par un système de collecte majoritairement unitaire.

Cette nouvelle station d’épuration participera à la reconquête de la qualité de l’eau de l’Yvron dont l’état écologique est peu satisfaisant. 

Inauguration en présence de M. Yves Bartholet -  Maire de la Croix-en-Brie, de Mme Nolwenn Le Bouter - Conseillère départementale du canton de Nangis, et de plusieurs adjoints au maire.

Travaux réalisés

Pour la partie collecte des eaux usées, les travaux ont consisté en :

  • La création d’un poste de pompage des eaux usées pour le bassin de collecte dit du Belvédère ;
  • La création d’un poste de pompage des eaux usées pour le bassin de collecte dit de l’Epinaube ;
  • La création d’un déversoir d’orage rue de Charmoye ;
  • La création d’antennes de réseaux d’eaux usées ;
  • La réhabilitation par l’intérieur d’une partie des réseaux existants.

Pour la partie traitement des eaux usées, les travaux ont consisté en :

  • La création d’un déversoir d’orage à l’arrivée des effluents sur le site ;
  • Un piège à cailloux puis un dégrilleur automatique dimensionné pour prétraiter la pluie mensuelle ;
  • Un poste de pompage d’alimentation de l’ouvrage de chasse, muni d’un trop-plein permettant l’alimentation et la vidange du bassin d’orage ;
  • Un bassin de régulation, dénommé également bassin d’orage ;
  • Un ouvrage d’alimentation par chasse automatique du premier étage ;
  • Un premier étage de traitement par filtre planté (surface totale : 1 200 m²) ;
  • Un ouvrage d’alimentation du second étage de filtration ;
  • Un second étage de traitement par filtre planté (surface totale : 690 m²) ;
  • Un canal de comptage des eaux traitées.

Éléments financiers

Le Département a participé au financement de cette opération d’un coût global de 3 353 776 € HT à hauteur de 11 %, soit 382 746 € de subvention. Deux autres financeurs ont également participé (l’Agence de l’Eau Seine-Normandie et le Conseil régional d’Ile-de-France).