Imprimer (nouvelle fenêtre)

Actus

Prix de l'eau potable et performances des réseaux : le bilan 2016

  • Retour
  • 29-01-2018
  • EAU POTABLE
  • Par Cécile GIGOU <cecile.gigou@cg77.fr>

Comme chaque année, les plaquettes de l'Observatoire de l'eau font le bilan sur différentes thématiques autour de l'eau. Retrouvez ici les bilans 2016 (sur des données de 2015) sur le prix de l'eau potable et sur les performances de réseaux d'eau.

Le prix de l'eau en Seine-et-Marne en 2015 – bilan 2016

Le prix de l’eau potable tient une place importante dans les préoccupations des administrés et plus largement au niveau du grand public. Sa connaissance précise permet de rendre compte des disparités qui peuvent être constatées sur notre territoire, et de mieux comprendre ce qui entre dans le calcul du prix de l’eau.

En effet, l’eau à l’état naturel est gratuite. Cependant, pour la rendre potable et l’acheminer aux consommateurs, il est nécessaire de la traiter et d’entretenir des infrastructures de distribution (canalisations et tout autre objet de réseau nécessaire à la bonne circulation de l’eau). De plus, la collecte et la dépollution des eaux usées avant le rejet dans le milieu naturel génèrent également des coûts. L’ensemble de ces coûts sont pris en compte lors de l’établissement du prix de l’eau d’une commune et se décomposent donc entre une partie « EAU POTABLE » (AEP) et une partie « ASSAINISSEMENT » (AC).

Plusieurs facteurs peuvent également influer le prix de l’eau d’une commune, comme la taille des communes, la qualité de l’eau brute, le mode d’acheminement de l'eau ou encore le mode de gestion du réseau (délégation, régie etc…). Ces facteurs sont détaillés dans le rapport. 

En 2015, le prix moyen payé par les Seine-et-Marnais est 4,73 euros TTC/m3.

C’est une évolution quasi nulle entre 2014 et 2015. Sur les 10 dernières années, l’augmentation est de l’ordre de + 36,8 %, soit en moyenne + 3,7 % par an et + 1,27 €.

Avec un prix moyen de 5,44 € TTC/m3, les petites communes (< 500 hab.) et les communes moyennes entre 1 000 et 2 000 hab. sont celles où l’eau coûte le plus cher, suivies de près par les communes entre 500 et 1 000 hab. avec 5,38 € TTC/m3. A l’inverse, ce sont les plus grosses communes qui sont les plus attractives (3,92 TTC €/m3).

Cliquez pour agrandir

Performances des réseaux d'eau potable en 2015 – bilan 2016

Le Département encourage la mise en place d’une politique d’optimisation du fonctionnement du réseau d’alimentation en eau potable des collectivités. En effet, les fuites sur les réseaux d’eau représentent pour certaines collectivités des pertes considérables, engendrant des pressions sur la ressource en eau et un alourdissement inutile de la facture d’eau. Les indicateurs de performance des réseaux sont le rendement, qui représente le rapport entre la quantité sortie et la quantité d’eau introduite dans le réseau, et l’Indice Linéaire de Perte (ILP), qui permet d’estimer le volume d’eau moyen perdu chaque jour, et pour chaque kilomètre de réseau.