Imprimer (nouvelle fenêtre)

Risques & pollutions

Quelles sont les sources de pollution ?

Les rejets domestiques, agricoles, industriels viennent polluer les milieux aquatiques qui se trouvent déséquilibrés. La flore et la faune se voient modifiées. Les rivières et les lacs ne parviennent plus à éliminer naturellement les polluants.

Les quatre formes de pollution

Quatre formes de pollution :

  • la pollution physique réduit la transparence de l’eau et agit sur sa température,
  • la pollution chimique est due à des substances acides, radio-actives, à des sels indésirables (nitrates) ou des substances toxiques (pesticides, métaux),
  • la pollution organique génère une surconsommation de l’oxygène avec des produits tels que l’ammoniac, nocifs pour les poissons,
  • la pollution bactériologique introduit dans l’eau des micro-organismes pathogènes.

Les sources de pollution

La pollution domestique

Elle provient de rejets d’eaux usées urbaines :

  • eaux usées (eau des toilettes et eau de lavages) des particuliers (150 litres par jour par habitant) le plus souvent d'origine organique (graisses, déchets organiques) mais aussi chimique (détergents, lessives)
  • eaux de pluie et eaux collectives de lavage des rues, des marchés, des commerces, des écoles, des hôpitaux...

La pollution industrielle

Elle provient des industries. Elle est fonction des spécificités de chaque industrie. L’agro-alimentaire (conserverie, cave…) produit des déchets organiques. D’autres secteurs produisent une pollution chimique (tannerie) ou une pollution physique (centrale thermique).

La pollution agricole

Elle peut être due à la concentration des élevages qui entraîne un excèdent de déjections animales par rapport à la capacité d’absorption des terres agricoles. Ces déjections produisent des dérivés d’azote et des pollutions bactériologiques qui se retrouvent dans les cours d’eau ou s’infiltrent dans les nappes souterraines.

Elle est aussi due à l’usage d’engrais chimiques (nitrates, phosphates), des herbicides, des insecticides et autres produits phytosanitaires utilisés par l’agriculture intensive.

Les pollutions accidentelles

Elles ont des origines diverses : accidents de camions citernes, fuites sur une canalisation, gaz ou liquides toxiques échappés d’une usine, déversement des eaux usées d’une station d’épuration, décharge sauvage de solvants chlorés...

La pollution : comment ça marche ?

En zones urbaines, les eaux de pluie ruissellent le long des routes, des trottoirs, des parkings, des toitures. Elles se chargent de nombreuses substances polluantes (engrais, pesticides…). Puis elles s’écoulent vers les cours d’eau via les fossés et les égouts.
En campagne, les substances polluantes s’infiltrent dans les sols et se retrouvent dans les nappes souterraines.


TÉLÉCHARGER

Rapport de l'observatoire


Qualité des cours d'eau en Seine-et-Marne