ADOPTION DU SDAGE DU BASSIN DE LA SEINE ET DES COURS D'EAU CÔTIERS NORMANDS 2022-2027

Le Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) du bassin de la Seine et des cours d'eaux côtiers normands pour la période 2022 à 2027 a été adopté le 23 mars par le comité de bassin de l’Agence de l’Eau Seine-Normandie.

Adoption du SDAGE 2022-2027

Qu’est-ce qu’un SDAGE ?

Les SDAGE sont les schémas directeurs d'aménagement et de gestion des eaux. Ils sont une composante essentielle de la mise en œuvre, par la France, de la directive cadre européenne sur l’eau (DCE). Ils fixent pour six ans les orientations qui permettent d'atteindre les objectifs attendus en matière de "bon état des eaux". Chaque SDAGE correspond à un bassin versant. La Seine-et-Marne est située dans le bassin Seine-Normandie.

Adoption du SDAGE 2022-2027

Crédit photo : AESN - Aperçu du SDAGE 2022-2027

Au terme de plus de deux ans de travaux participatifs et de concertation, le Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux du bassin de la Seine et des cours d'eaux côtiers normands pour la période 2022 à 2027 a été adopté le 23 mars par le comité de bassin Seine-Normandie, et approuvé par arrêté Préfectoral publié au Journal Officiel le 6 avril 2022. Il est accompagné d’un plan d’actions de 6,2 milliards d’euros d’investissements pour amener 52 % des cours d’eau en bon état écologique (contre 32 % aujourd’hui) et 32 % des eaux souterraines en bon état chimique. Ces projets seront portés notamment par les collectivités, les industriels et les agriculteurs avec l’aide de l’Agence de l’eau.

La nouvelle feuille de route du bassin Seine-Normandie

Le SDAGE comprend 5 orientations fondamentales :

  1. Des rivières fonctionnelles, des milieux humides préservés et une biodiversité en lien avec l’eau restaurée
  2. Réduire les pollutions diffuses en particulier sur les aires d’alimentation de captages d’eau potable
  3. Pour un territoire sain, réduire les pressions ponctuelles
  4. Assurer la résilience des territoires et une gestion équilibrée de la ressource en eau face au changement climatique
  5. Agir du bassin à la côte pour protéger et restaurer la mer et le littoral