Analyse de la relation entre le prix de l’eau et la consommation d'eau en Seine-et-Marne

Le département a connu des regroupements conséquents des collectivités dans le domaine de l’eau potable et de l’assainissement suite à la mise en place de la loi NOTRe de 2015, ce qui a conduit les collectivités à lancer un bon nombre d’études diagnostics ou schémas directeurs. Pour aider à la complétion de ces études, le Département a analysé cette année l’impact du prix de l’eau, notamment son augmentation, sur les habitudes de consommations en eau potable des seine-et-marnais.

Analyse de la relation entre le prix de l’eau et la consommation d'eau en Seine-et-Marne

La carte ci-contre montre la variation du prix de l’eau global sur les communes de Seine-et-Marne. On constate facilement que la quasi-totalité des communes du département ont connu une augmentation du prix de l’eau sur les 12 années prises en compte, et la tendance est amenée à se maintenir.

Lors du suivi des différents schémas directeurs et études diagnostics actuellement en cours sur le territoire, il a souvent été constaté que ceux-ci sont réalisés en prenant en compte des consommations en eau constantes pour le calcul des investissements futures des collectivités . Or, si celles-ci engagent des travaux, notamment dans le cadre des regroupements et mises à niveau des services actuels, entraînant une augmentation conséquente du prix de l’eau, les consommations, et donc les recettes, du service peuvent être impactées à la baisse et donc au détriment des collectivités . L’analyse faite par le Département vise à éviter ce désagrément.

Données exploitées pour l’analyse

L’analyse a été réalisée sur les données récoltées pour l’Observatoire du Prix de l’eau et l’Observatoire des performances de réseaux (permettant d’obtenir les consommations moyennes par habitants) sur l’année 2018. Cette année en particulier a connu un taux de réponse élevé (respectivement de 99 % et 96 % pour les prix et performances de réseaux).

Résultats de l’analyse

Une analyse graphique a été utilisée (voir ci-dessous) en répartissant les données sur plusieurs catégories de prix de l’eau (allant de 2 à plus de 10 €/m³). De manière générale, on peut observer une moyenne de consommation plus basse lorsque le prix de l’eau est élevé. Notamment, une baisse d’environ 5,8 l/hab/jour est notée lorsque le prix de l’eau augmente d’environ 2 €/m3.

Concrètement, cela veut dire qu’une collectivité investissant dans des travaux générant une augmentation d’au moins 2 €/m3 devra s’attendre à vendre en moyenne 2 100 m3 d’eau en moins par tranche de 1 000 habitants, ce qui représente des milliers d’euros de recettes en moins.

Les moyennes ainsi estimées des consommations des usagers sur chaque tranche de prix sont les suivantes :

Cette tendance peut aussi se renforcer dans les années à venir suivant la prise de conscience environnementale générale au sein de la population. Il est donc important que les collectivités prennent en compte cette variable lors de leurs projections budgétaires.

 

Retrouvez cette analyse complète ci-dessous, ainsi que dans les publications de l’Observatoire de l’eau de Seine-et-Marne :