Au jardin en mars : c’est le moment de semer

La nature se réveille ! C’est le moment de commencer les semis et les plantations pour votre jardin, ainsi que de surveiller la santé de vos plantes, tout en pratiquant des éco-gestes.

Au jardin en mars : c’est le moment de semer

Rubrique « Ce mois-ci au jardin »

L’arrivée du printemps annonce la reprise de nombreux travaux dans les jardins. Or, le jardinage au naturel contribue à la protection et à l’économie de la ressource en eau. De plus, depuis le 1er janvier 2019, les particuliers ne peuvent plus acheter, utiliser et stocker des pesticides pour jardiner ou désherber (interdiction par la Loi Labbé).

Pour accompagner les jardiniers dans l’adoption et la mise en œuvre de pratiques ne nécessitant pas le recours aux produits phytosanitaires chimiques, favorisant les économies d’eau, et respectant la faune des jardins, le site comporte une rubrique « Eco-gestes et jardinage au naturel », présentant :

  • les grands principes du jardinage au naturel, 
  • les pratiques respectueuses de l’environnement sur toute une série de thématiques : compostage, gestion d’une pelouse, des mauvaises herbes, gestion des maladies et ravageurs…,

et en particulier une sous-rubrique « Ce mois-ci au jardin » comprenant une page dédiée aux travaux de jardinage pour chaque mois de l’année
 

 

 

Jardiner en mars

Voici les principaux conseils pour les travaux dans le jardin au mois de mars.

C’est le moment de semer

Crédit photo : Stéphanie HAMON/SEPoMA/CD77 - Semis de tomates

Qu’il s’agisse des fleurs d’ornement pour votre jardin, des légumes pour votre potager, ou simplement de regarnir votre pelouse au sortir de l’hiver, c’est le moment des premiers semis !

Choisissez des plantes bien adaptées à votre jardin, et privilégiez les plantes locales.
 

Observez votre jardin

Crédit photo : Libre de droits - Pucerons

Surveillez l’apparition de maladies, ou d’insectes pouvant nuire à vos cultures. Si nécessaire, mettez en place des solutions non chimiques (pulvérisation d’un mélange d’eau et de savon noir contre les pucerons, par exemple).

Gardez à l'esprit que tout insecte présent sur une plante n'est pas nuisible, bien au contraire ! De même, une feuille jaunie n'est pas forcément signe d'une maladie. Évaluez si les dégâts sont suffisamment importants pour nécessiter une intervention. Dans bien des cas, supprimer les feuilles ou rameaux attaqués permet d'éviter la propagation de la maladie ou le développement des ravageurs.
 

Découvrez plus de détails et d’autres astuces à la page « Ce mois-ci au jardin : mars ».