Pourquoi ?

C'est un objectif phare du Plan départemental de l'eau : réduire l'utilisation des intrants agricoles (produits phytosanitaires et nitrates) pour reconquérir la qualité de l'eau en Seine-et-Marne tout en préservant la pérennité économique des exploitations. Dans le cadre de ce volet préventif, le Conseil départemental  s'est associé aux côtés de l'Europe, l'Etat, l'Agence de l'eau et la Région pour la mise en oeuvre de Mesures agro-environnementales (MAE).

Qui ?

Depuis 2007, 92 agriculteurs dont l'exploitation est située dans l'un des cinq territoires prioritaires du Plan départemental de l'eau, ont contractualisé ces mesures.

Comment ?

Trois porteurs de projet interviennent à leurs côtés et accompagnent les exploitants sur l'ensemble des changements de pratiques à engager. Il s'agit d'AQUI' Brie pour les agriculteurs basés sur le bassin versant de l'Ancoeur, d'Eau de Paris pour le territoire de captage de la Voulzie ainsi que la Chambre d'agriculture pour les territoires de certains captages du Petit Morin, de la fosse de Melun et du Gâtinais. Un diagnostic d'exploitation préalable, des formations et un bilan annuel des pratiques phytosanitaires sont quelques unes des aides d'accompagnement proposées par les porteurs de projet.