Les actions préventives auprès des golfs

-

Gestion des golfs

Problématique de l’usage des produits phytosanitaires sur les golfs

Crédit photo : Bunkers (Fontainebleau)

Les golfs sont des zones de loisirs totalement aménagées pour la pratique du golf. Ainsi, la disposition des différentes zones sont décidées au moment de la conception ou de réaménagement des golfs. Les surfaces sont de différentes natures, il y a bien sûr des surfaces en herbes mais aussi des points d’eau (étangs, mares) ou des zones de sables (bunkers) ainsi que des voies d’accès en bitume ou en stabilisé.

Ces choix de différentes surfaces  et la gestion qui y est appliquée sont déterminés par des objectifs de performance de jeux. En effet, la fréquentation par un public et les exigences de performances demandent un entretien intensif pour maintenir les surfaces en état de pratiquer du golf. Ainsi, par exemple, les greens sont tondus très court (3 à 6 mm) pour que la balle roule aisément.

Ces pratiques fragilisent les gazons qui peuvent, selon les conditions météorologiques (sécheresses, humidité, froid…), être plus ou moins touchés par différentes maladies et être concurrencés par différentes herbes qui vont modifier la qualité de jeu. Les golfs ont ainsi recours à des produits phytosanitaires pour traiter les zones contre des maladies ou des herbes indésirables.

Or, la présence d’eau entraine des risques de pollution et la présence d’un public occasionne des risques de contamination par ces produits phytosanitaires.

Des engagements et la mise en place de solutions

Crédit photo : Green (Marne-la-Vallée)

Afin d’améliorer leurs pratiques la Fédération Française de Golf s’est engagée en 2006 dans la protection de la ressource en eau avec la signature avec les Ministères de l'écologie et des sports d’une charte sur l’eau. En 2010, une nouvelle charte, qui prévoyait une réduction d’utilisation des produits phytosanitaires et une réduction de 30 % des consommations en eau a été signée.

Afin de traduire ces objectifs en actions, la Fédération Française de Golf, AQUI’Brie et l’Agence de l’Eau Seine-Normandie ont créés un outil d’évaluation des golfs pour d’une part identifier les points d’améliorations possibles sur chaque golf et d’autre part pour formaliser avec chaque golf des projets techniques pouvant être subventionnés

Des projets d’amélioration

Crédit photo : Aérateur

Plusieurs solutions permettent de réduire l’usage de produits phytosanitaires. 

  • amélioration de la résistance du gazon
  • amélioration de la gestion des traitements
  • modernisation des équipements

Exemple

Il est possible d’améliorer le gazon en remplaçant progressivement du gazon par un gazon plus résistante (changement par ensemencement de graines sélectionnées) ou plus économes en eau, d’acquérir des systèmes de récupération des effluents de traitements ou d’acquérir des machines pour améliorer le sol et donc le développement du gazon.

Ainsi en 2019, un projet global (amélioration du gazon et du matériel d’arrosage) a été financé pour permettre l’amélioration des pratiques d’un golf.