Sortie des études de l'Observatoire de l'eau 2019

Comme chaque année depuis le lancement du premier Plan Départemental de l'Eau, le Département publie les nouvelles études de l'Observatoire de l'eau. La production 2019 comprend 6 études au total, dont une traitant de l’impact du prix de l’eau sur la consommation des usagers.

Sortie des études de l'Observatoire de l'eau 2019

Les cinq études annuelles réactualisées

Depuis l’année 2009, l’Observatoire de l’eau comprend cinq études, qui sont actualisées tous les ans sur la base des données les plus récentes. Elles sont réalisées par les services du SEPoMA et du SATESE du Département.

Ainsi, l'historique disponible permet aujourd'hui d'observer des évolutions et les tendances dans les domaines suivants :

  • Le prix de l’eau,
  • Le fonctionnement des systèmes d’assainissement collectif,
  • La performance des réseaux d’eau potable,
  • L'engagement des communes dans la réduction de l'utilisation des pesticides,
  • La qualité des cours d'eau.

Une nouvelle étude ponctuelle

Cette année, une nouvelle étude ponctuelle vient compléter la production de l’Observatoire de l’eau. Cette étude, sous la forme d’une courte plaquette, analyse l’impact du prix de l’eau, et notamment de son augmentation, sur les habitudes de consommations en eau potable des usagers seine-et-marnais.

Le département a connu des regroupements conséquents des collectivités dans le domaine de l’eau potable et de l’assainissement suite à la mise en place de la loi NOTRe de 2015. Ces regroupements s’accompagnent généralement d’études diagnostics ou schémas directeurs, afin de mieux appréhender le patrimoine à gérer et planifier les opérations à mettre en place.

Afin de permettre à ces études d’avoir une approche plus poussée dans leurs plans d’investissements et de gestion des futurs services de l’eau, qui induisent généralement une augmentation du prix de l’eau pour les usagers, le SEPoMA a étudié les tendances d’évolutions de volumes d’eau consommés en fonction du prix de l’eau payé par l’usager en 2018. Ce bilan indique notamment qu’une augmentation d’environ 2 €/m³ du prix de l’eau peut induire une baisse de consommation d’environ 6 L/hab/j, et ainsi affecter les recettes d’un service de l’eau sur le moyen-long terme et aussi selon la taille du service.

Retrouvez dans cette publication les résultats de cette étude :

 

Les publications de l'Observatoire sont disponibles sous format de plaquettes, téléchargeables depuis le bloc de droite ci-contre.