Les plantes couvre-sol

Les végétaux ont besoin, pour germer et se développer, de nutriments, d’eau, d’air et de lumière. Ils peuvent se trouver en compétition pour subvenir à ces besoins.
Ainsi, planter une végétation sélectionnée pour son action concurrentielle (« plantes couvre-sol ») peut permettre d’occuper durablement l’espace, sans laisser de place à des plantes spontanées « indésirables ».

Les plantes couvre-sol

Critères de choix pour sélectionner une plante couvre-sol

Plusieurs critères sont à prendre en compte:

  • Le pouvoir de couverture du feuillage (nécessaire pour concurrencer des adventices)
  • La durée de vie (les plantes vivaces et arbustes couvre-sol sont recommandés)
  • La rusticité et l’adaptation au climat
  • L’adaptation au site de plantation (sol, exposition…)
  • La résistance aux maladies
  • Le faible entretien (taille…)
  • Le potentiel invasif (pour éviter des problèmes de prolifération non contrôlée)
  • L’aspect esthétique

Présentation de plantes couvre-sol

Voici quelques exemples de plantes couvre-sol intéressantes ; des exemples supplémentaires sont listés dans la fiche technique en téléchargement. Ces végétaux couvre-sol peuvent aussi être agencés avec des graminées, bulbes ou des annuelles de plus grandes hauteurs. Certaines plantes spontanées présentes naturellement peuvent également être favorisées (sedums, géraniums sauvages, coquelicots…).

Les plantes dont le nom apparaît avec une étoile * sont des espèces locales en Seine-et-Marne.

Les Labels « Végétal local » et «  Vraies messicoles » permettent de repérer des plantes cultivées à partir de plantes sauvages locales, et sont donc à privilégier.

Bugle rampante (Ajuga reptans)*

C’est une plante vivace à feuillage persistant. Des épis de fleurs bleues, roses ou violettes apparaissent entre avril et juillet. Elle se plaît dans les endroits frais, à l’ombre ou mi-ombre.

Fausse bruyère (Calluna vulgaris)*

La Callune est un sous-arbrisseau vivace de 30 à 60 cm de hauteur . Elle ressemble beaucoup à la bruyère. Les fleurs apparaissent en fin d'été, et sont généralement rose ou mauves, voire blanches. La callune apprécie un emplacement ensoleillé ou mi-ombre. Il lui faut un sol acide bien drainé.

Campanule des murailles (Campanula muralis)

Crédit photo : Stéphanie HAMON

Cette plante couvre-sol produit de jolies fleurs violettes en été. Elle atteint 10 à 15 cm de haut et pousse sur les sols frais et bien drainés, au soleil ou à mi-ombre.

Céraiste cotonneux (Cerastium tomentosum)

Crédit photo : Quentin VATRINET

Le Céraiste cotonneux est une plante vivace de 10 à 20 cm de haut. Les feuilles sont couvertes de poils soyeux et enchevêtrés, formant une sorte de feutrage doux donnant aux feuilles une couleur argentée. Les fleurs blanches sont visibles entre avril et juillet. Cette plante préfère les emplacements ensoleillés sur sol bien drainé.

Géraniums vivaces (par exemple : G. macrorrhizum)

Crédit photo : Stéphanie HAMON

Il existe de nombreuses espèces de géraniums vivaces couvre-sol (à ne pas confondre avec les pélargoniums habituellement mis dans des jardinières). Leurs fleurs peuvent être roses, violettes, blanches… Les géraniums apprécient en général un sol fertile et frais.

Lierre terrestre (Glechoma hederacea)*

Le lierre terrestre est une plante vivace rampante de 10 à 20 cm de hauteur. Elle fleurit entre mars et mai, avec des petites fleurs bleu-violet. Elle se développe bien dans les endroits ombragés, sur sol fertile et humide. Elle peut cependant aussi pousser au soleil.

Lierre (Hedera helix)*

Crédit photo : Stéphanie HAMON

Cette plante grimpante à feuillage persistant peut aussi être utilisée en couvre-sol, à condition de le tailler occasionnellement pour éviter qu’il ne devienne trop envahissant. Il est peu exigent en terme d’exposition et de type de sol.

Orpins : orpin acre(Sedum acre), orpin blanc (Sedum album)… *

Crédit photo : Quentin VATRINET

Ces plantes grasse forment un tapis dense et se développent naturellement sur les murs et sols secs et caillouteux. Elles aiment le soleil. Elles sont commercialisées en fragments ou en tapis et se bouturent très facilement.

Thym serpolet(Thymus praecox)*

Cette plante aromatique d’une quinzaine de cm de hauteur est un bon couvre-sol pour les endroits ensoleillés, sur sol pauvre et sec. Son feuillage est persistant, et il forme des fleurs roses ou blanches en été.

Petite pervenche (Vinca minor)*

La petite pervenche forme des tiges rampantes, érigées, portant des feuilles persistantes vert foncé, et produisant des fleurs bleues, mauves ou blanches, à 5 pétales, entre avril et juin. Elle aime les sols fertiles bien drainés.

La mise en place et l’entretien des couvre-sols

Choix de l’emplacement

Vous pouvez installer les couvre-sol dans différents espaces de votre jardin pour éviter d’avoir à les désherber manuellement (ou d’avoir à y faire des tontes fréquentes) : dans vos massifs floraux pour assurer une densité suffisante et limiter le désherbage, au pied des arbres et arbustes, en pied de mur… Il s’agit de choisir des plantes esthétiques qui occupent l’espace en demandant peu d’entretien.

La préparation du sol

Bien réaliser cette étape favorisera un bon développement de vos plantes vivaces :

  • Désherbez manuellement les indésirables présentes, en retirant les racines. Un « faux semis » préalable peut aussi réduire la pousse ultérieure de végétation spontanée : pour cela faites un premier travail du sol, attendez que les graines présentes dans le sol germent, détruisez mécaniquement les jeunes plantes qui germent, puis faites vos plantations.
  • Ameublissez et aérer le sol (si le sol est trop compact)
  • Faites un léger apport de terre végétale, de terreau ou matière organique (compost) si nécessaire. Si le sol est lourd, vous pouvez l’alléger avec du sable.

La plantation

Crédit photo : Quentin VATRINET. Plantes couvre-sol nouvellement plantées

La plantation  est une étape cruciale pour une bonne installation.

  • Choisissez des plantes adaptées à l’emplacement (sol, exposition…). Evitez de planter trop de variétés différentes sur un même espace, sinon l’espèce la plus vigoureuse prend souvent le dessus sur les autres.
  • Plantez au bon moment (les plantations qui sont sensible au manque d’eau sont à planter à l’automne de préférence).
  • Prévoyez un bon espacement entre les plantes. Le diamètre des couvre-sols varie entre 30 et 50 cm à l’âge adulte, 5 à 10 plantes par m² constitue donc une densité pertinente pour une bonne couverture.
  • Creusez un trou suffisant pour que les racines puissent se développer facilement au démarrage de la végétation.
  • Arrosez après la plantation et surveillez les premiers mois le besoin en eau.
  • Apportez un paillage : broyat de branches, sciure de bois (peut réduire les attaques par les limaces), paille de chanvre, paille de lin, feuilles mortes… Le paillage permet de limiter la pousse de végétation spontanée (s’il est disposé sur une épaisseur de 7 cm au moins),, de maintenir l’humidité et donc réduire l’arrosage, voire d’apporter de la matière organique.

L'entretien

Au départ, désherbez manuellement si nécessaire ; la présence de paillage doit nettement réduire les besoins en désherbage. Il peut être utile de ramener du paillage supplémentaire environ une fois par an. A terme, l’occupation de l’espace par les plantes couvre-sol devrait nettement limiter l’installation de plantes indésirables.

Certaines plantes (bruyères, callunes, millepertuis arbustif, lierre…) peuvent nécessiter une taille au sortir de l’hiver.

Après 4 ou 5 ans, certains végétaux couvre-sol peuvent avoir perdu de la vigueur. Il est possible de diviser les touffes de certaines vivaces pour les revitaliser. C’est aussi l’occasion de multiplier les végétaux si on souhaite en implanter ailleurs. La division de touffe s’effectue généralement après la floraison :

  • Diviser les vivaces à floraison estivale en automne
  • Diviser les vivaces à floraison automnale au printemps