Ressource en eau

La ressource en eau est précieuse en Seine-et-Marne. Retrouvez dans nos pages des informations sur l’origine de l’eau en Seine-et-Marne, sur les nappes souterraines et leur recharge, sur la qualité et la quantité de la ressource en eau sur le territoire.

Ressource en eau

Qu'est-ce que la ressource en eau ?

Crédit photo : Etang de la Chapelle-Gauthier avant - Ancoeur - Ivan LISIECKI

La ressource en eau est l’ensemble des eaux qui sont disponibles pour l’homme pour satisfaire ses besoins, ainsi que pour les écosystèmes qui l’entourent et leur bon fonctionnement.

 

La ressource en eau peut être naturelle ou artificielle, de surface ou souterraine, lorsque l’eau s’infiltre dans le sol pour reconstituer les réserves.

Le cycle de l’eau : la circulation de l’eau d’un milieu à un autre

Crédit photo : Le cycle de l'eau

Lors de l’évaporation, le soleil réchauffe l'eau des sols humides et des plans d’eau : rivières, fleuves, lacs, mers et océans. Il la fait ainsi passer de l'état liquide à l'état de vapeur d'eau (ou état gazeux). L’eau évaporée monte dans l’atmosphère pour former des nuages (90 % des précipitations).  Puis la vapeur d'eau, en se refroidissant au contact des couches d’air rendu plus froides par les vents, se transforme en très fines gouttelettes : c’est la condensation. Elle est à l'origine de la formation des nuages (ou du brouillard).

    Les précipitations proviennent des nuages. Transportés par la circulation atmosphérique, les nuages se déplacent et sous l’effet de la pesanteur, l'eau retombe sur le sol sous forme d'eau, de neige ou de grêle (état liquide ou solide) : ce sont les précipitations. Environ 60% des précipitations sont stockées dans le sol et s'évaporent à nouveau.

    Les végétaux puisent l’eau dans le sol et la rejette sous forme de vapeur d’eau (10% des précipitations) : c’est la transpiration des végétaux. Elle est également appelée évapotranspiration.

    Une faible proportion des précipitations (15%) reste sur le sol ou les surfaces imperméables et s'écoule directement vers les cours d'eau (ru, ruisselet, ruisseau, rivière, fleuve) pour se jeter dans les mers et les océans. C'est le ruissellement.

    Enfin, une partie de l'eau de pluie (25 %) pénètre dans le sous-sol. Ce phénomène s'appelle l’infiltration. En s'infiltrant, l'eau remplit les cavités et interstices des roches et forme une nappe phréatique. L'eau contenue dans ce réservoir (nappe d'eau ou phréatique) trouve parfois un chemin naturel vers l'extérieur. L'endroit où jaillit l'eau hors du sol s'appelle une source.

    Chiffres clés

    • 72 % de la surface du globe est recouverte d'eau
    • 97,5 % de l'eau totale du globe est salée
    • l'eau douce ne représente que 2,5 % de l'eau totale
    • 0,3 % des eaux terrestres constitue le trésor d'eau douce accessible pour l'homme

    Vous trouverez dans les blocs plus haut des informations complètes sur les ressources en eau de Seine-et-Marne :

    • Quelle est l’origine de l’eau ?
    • Comment fonctionnent les nappes souterraines présentes sur le territoire ?
    • Comment les pluies influencent la recharge des nappes souterraines ?
    • Quelle est la qualité des nappes en Seine-et-Marne ?
    • L’eau est-elle présente en quantité suffisante ?