APIC et VIGICRUES Flash : Services d'alerte de pluies intenses et de crues aux collectivités

Suite aux inondations de 2016 et 2018, les services de l’Etat ont requis l’évaluation des dispositifs de planification et de gestion de crise en place. En complément de la vigilance et la prévision des crues par l’Etat, deux outils gratuits sont à disposition des collectivités et gestionnaires afin de faire face aux crues éclairs.

APIC et VIGICRUES Flash

Suite aux inondations de 2016 et 2018, les services de l’Etat ont requis l’évaluation des dispositifs de planification et de gestion de crise en place. Ces retours d’expérience ont déjà permis la mise en place de certaines actions et de faire émerger des pistes de perfectionnement. De plus, cela perpétue le souvenir de ces évènements.

A la suite des inondations de 2018, le Secrétariat Général de la Zone de Défense et de Sécurité de Paris (SGZDSP) et la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement et de l’Energie ( DRIEE ) de la région Ile-de-France ont collaboré au recueil des retours d’expériences de l’ensemble des partenaires sur ces évènements. Il s’agissait à la fois de faire un bilan critique de la gestion de ces inondations et d’en extraire des axes d’amélioration.

Crédit photo : Ivan Lisiecki/SEPoMA/CD77 - Melun, janvier 2018

A travers ce document, plusieurs pistes d’évolution se sont dégagées, notamment autour des prévisions trop lointaines, entrainant une faiblesse de précision et une incertitude trop élevée. Pour y remédier, le Service de Prévision des Crues (SPC) Seine-Marne-Yonne-Loing a développé des cartographies appelées ZIP-ZICH (Zones Inondées Potentielles et Zones Iso-Classes Hauteurs). Même si cela ne prend pas en compte les plus petits affluents, ces cartes présentent des hauteurs d’eau de submersion, avec des classes de 0,5m (jusqu’à 2m). Par ailleurs, les différents comportements des cours d’eau sont pris en compte, ce qui permet de définir de façon plus détaillée les zones à enjeux forts. Il ne s’agit donc plus seulement de considérer une unique hauteur d’eau sur tout le bassin, celle de la station de Paris-Austerlitz.


En complément de la vigilance et la prévision des crues par l’Etat, accessible au public sur le site Vigicrues, deux outils gratuits sont à disposition des collectivités et gestionnaires de crise afin de faire face aux crues éclairs :

  • Avertissement Pluies Intenses à l’échelle des Communes (APIC), proposé par MétéoFrance en coordination avec la préfecture

Il s’agit d’un service d’avertissement immédiat, envoyée à la collectivité abonnée, la prévenant du caractère exceptionnellement intense de précipitations. De plus, cela donne accès à une cartographie des précipitations sur les zones concernées.

Plus de 93% des communes en France sont couvertes (sauf régions montagneuses principalement) et les 510 communes du Département y sont éligibles. Pour autant, en janvier 2019, seules 174 communes, soit 35% y étaient abonnées en Seine-et-Marne.

  • Vigicrues Flash, proposé par le ministère de l’Environnement

Ce service lance un avertissement à la collectivité adhérente d’un risque de crue pour les prochaines heures, calculé à partir de précipitations prévues par les radars Météo-France. Sur les 510 communes Seine-et-marnaises, 240 sont éligibles à cet outil et seulement 49 ont été répertoriées comme étant abonnées en janvier dernier, soit 20% des communes y ayant accès.

Les collectivités adhérentes à ces dispositifs sont averties immédiatement par envoie d’un sms, d’un message vocal et d’un e-mail. Ces deux outils proposent une aide à la mise en œuvre des démarches prévues dans le Plan Communal de Sauvegarde de la commune en cas d’inondation. De plus, ces données de prévisions peuvent être utilisées par la suite par les syndicats de rivières et opérateurs de réseaux par l’intermédiaire de leurs collectivités adhérentes.

 

 

Crédit photo : Franck Desprez/SDIS77