Mars

Préparez le printemps.

Mars

Jardin d'ornement

Premiers semis

En mars on peut habituellement commencer à semer pavots et coquelicots, nigelles de Damas, giroflées... et semer en intérieur les annuelles plus frileuses en attendant avril voire mai pour les planter au jardin: ageratums, coleus, héliotropes...

Choisissez des plantes adaptées aux conditions de votre jardin. Les massifs demandent moins d'arrosage dans les endroits ombragés ou abrités. Pensez aux plantes locales, bien adaptées aux conditions locales, et plus intéressantes pour les insectes, en particulier les insectes pollinisateurs. Un nouveau label "vraies messicoles" permet d'identifier les plantes "sauvages" locales.

Bulbes et tubercules

Enlevez les fleurs fanées des bulbes de printemps pour ne pas épuiser les bulbes. Plantez les bulbes d'été en commençant par les moins sensibles au froid : lis, glaïeuls, anémones... Choisissez bien leur emplacement : la plupart préfèrent une exposition ensoleillée, à part les renoncules et les bégonias. Les dahlias seront plantés en avril, vous pouvez hâter leur floraison en les forçant (voir le mois de février).

Entretien de la pelouse

Votre pelouse a peut-être souffert de l'hiver, dans ce cas vous pouvez regarnir certaines zones. Un gazon dense et en bonne santé est plus compétitif face aux "mauvaises herbes". Sachez cependant que le moment idéal pour regarnir une pelouse est à l'automne, car les pluies permettront au gazon de bien s'installer.

Choisissez un gazon adapté : si le problème est dû à des conditions particulières (piétinement, ombre, sécheresse), choisissez un gazon ayant des caractéristiques adaptées. Scarifiez la terre, ou aérez-la avec une griffe ou un râteau. Semez les graines et apportez du terreau ou du compost bien décomposé. Tassez avec les pieds ou avec un rouleau à gazon. Pensez à arroser.

Plantes grimpantes

C'est un bon moment pour planter les plantes grimpantes, notamment les moins rustiques, comme les passiflores, les bignones, les capucines. Paillez le pied des clématites pour qu'il soit maintenu à l'ombre.

Processionnaire du pin

Si vous apercevez de gros cocons de soie dans les branches d'un pin, il s'agit sans doute de la processionnaire du pin, une chenille urticante. Évitez de rester à proximité des nids. Vous pouvez faire appel à un professionnel pour enlever et brûler les nids, ou mettre en place un piège qui les collectera quand elles descendront de l'arbre.

Divers

Par beau temps, aérez les plantes sous protections hivernales, pour éviter notamment les attaques de botrylis  ou de mildiou. Vous pouvez apporter des graviers supplémentaires sur les allées pour éviter la levée d'herbes indésirables.

Désherbez vos massifs manuellement ou à l'aide d'une binette, griffez la terre pour la décompacter. Vous pouvez apporter un paillage (copeaux de bois, paille de lin, écorces...) dans vos massifs, au pied de vos haies et de vos plantations... Cela permet de limiter le développement d'herbes indésirables et de diminuer les arrosages. Si vous disposez d'un broyeur, le broyat de vos résidus de taille (provenant d'arbres et arbustes sains) constitue un excellent paillage.

Pour protéger vos plantes contre les limaces, vous pouvez utiliser des cendres ou une matière abrasive comme la sciure de bois.

Arbres fruitiers

Pucerons et insectes rampants

Placez une bande de glu sur le tronc de vos fruitiers afin de lutter contre les ravageurs se déplaçant sur le tronc, notamment les fourmis, qui protègent les pucerons pour se nourrir du miellat qu'ils produisent. Les insectes cherchant à monter dans l'arbre resteront collés sur la bande de glu et ne causeront pas de dégâts. Pour que le système soit efficace, il ne faut pas que l'arbre ait des branches en contact avec un mur ou une clôture, sinon les insectes pourraient gagner l'arbre par cette voie.

On trouve dans le commerce des bandes de glu prêtes à l'emploi pour cet usage. Pensez à rabattre le haut de la bande sur le fil pour éviter que l'eau de pluie ne ruisselle sur la bande. Il existe aussi des glus spécifiques pouvant être appliquées directement sur l'arbre (à éviter sur les jeunes arbres pour ne pas abîmer leur écorce).

Si malgré tout vous constatez une infestation de pucerons, pulvérisez sur l'arbre un mélange d'eau et de savon (savon noir ou savon de Marseille), ou du purin d'orties.

Hoplocampe des prunes

Les adultes d'hoplocampes se reproduisent en mars-avril. Les femelles pondent sur les fleurs et les larves pénètrent ensuite dans les fruits. On observe une chute prématurée des fruits, chacun portant des petits trous ronds bordés de noir et dégageant une odeur de punaise à l'ouverture. Un moyen de lutte est de disposer des panneaux blancs englués à la périphérie de l'arbre (2 à 4 panneaux de 15 à 20 cm par arbre). Retirez les panneaux à la floraison car ils pourraient piéger certains insectes pollinisateurs.

Mesures préventives

Finissez les tailles d'hiver si vous ne les avez pas encore faites (voir le mois de février). De nombreux ravageurs, champignons, bactéries, passent l'hiver dans diverses parties de l'arbre et reprennent leur activité au printemps : éliminez les parties atteintes avant qu'il ne soit trop tard ! Supprimez les fruits momifiés s'il en reste, coupez les rameaux atteints par le chancre. Curetez les chancres sur les troncs par temps sec et appliquez un produit cicatrisant. N'oubliez pas de désinfecter les outils de taille au vinaigre blanc. Ne laissez pas sur place et ne compostez pas les déchets de taille provenant d'arbres malades.

Contrôlez l'état de vos plantations d'automne.

Au potager

Commencez à semer !

Semez sous abris : carottes, radis, laitues de printemps, poireaux, céleris raves et céleris branche...

Semez en terre : laitue, choux, carottes, pois, fèves, épinards, navets, chou-fleur...

Semez en intérieur : tomates, aubergines, poivrons...

Plantez les pommes de terres précoces que vous avez fait germer (voir le mois de février) ou que vous avez acheté germées. Vous pouvez planter les griffes d'asperges.

N'oubliez pas de consulter votre calendrier de rotation des cultures. Pensez aux associations de plantes (voir le mois de décembre). Prenez le temps d'attendre la température adéquate pour vos semis. Échelonnez-les pour diminuer les risques de pertes.

Laissez suffisamment de place entre les rangs pour pouvoir bêcher, et ne serrez pas trop vos plantations (ce qui favoriserait les maladies).

Divers

Crédit photo : Mouche carotte

Apportez un paillage pour ne pas laisser le sol à nu, ce qui entraînerait la germination d'herbes spontanées indésirables.

Aérez les châssis, tunnels, et les plantes sous cloche par beau temps. Nettoyez l'intérieur des abris (retirez les débris végétaux....) pour partir sur une base saine.

Installez un voile anti-insectes, afin d'éviter les attaques de la mouche carotte. 

Et encore...

Au balcon

Aérez les plantes protégées (voiles d'hivernage...) les jours de beau temps, mais recouvrez-les encore le soir. Vérifiez le drainage de vos bacs et jardinières afin d'éviter tout risque d'asphyxie racinaire ; vous pouvez les surélever si nécessaire. Une couche de graviers au fond de vos jardinières facilitera l'écoulement de l'eau.

Plantes d'intérieur

Surveillez les pucerons et cochenilles. En cas d'attaque, pulvérisez un mélange d'eau et de savon (à renouveler régulièrement).

Nettoyez vos plantes et supprimez les feuilles mortes ou jaunâtres. Dépoussiérez les feuilles de vos plantes, cela facilitera leur photosynthèse. Ecartez des fenêtres les plantes qui n'aimeraient pas le soleil direct pour éviter les brûlures.

Faune

Crédit photo : Christian FISCHER. Larves de rainette verte

 

Le hérisson sort d'hibernation. Les insectes commencent à sortir.

Certains batraciens peuvent rejoindre votre bassin ou votre mare pour y pondre : protégez les œufs et évitez de bouleverser le bassin.

Les oiseaux commencent à faire leurs nids.